King of Europe 2012 : Ronde Finale en Slovaquie (Photos et vidéo)

Événements

Une fois la saison du DMCC terminée et la boucane de pneus retombée, j’ai décidé d’aller faire un tour en Slovaquie pour un dernier “fix” de drift. La Slovaquie, c’est loin, vous dites? « Crissement » (pour ne pas faire un mauvais jeu de mots).

À défaut d’être un photographe professionnel et d’avoir un appareil qui porte le même nom, j’ai dû m’adapter et même sacrifier beaucoup de clichés pour monter ce reportage. Les intempéries, le jetlag et le facteur "étranger" justifient un peu la carence en images. Il faut tout de même mentionner que l'organisation du King Of Europe fût très hospitalière et a tout fait pour m'accommoder!

Le voyagement: sept heures et demie d'avion jusqu’en Autriche et deux heures et demie de route jusqu’au village d’Orechova Poton, Slovaquie, où se trouve le tout nouveau circuit Slovakiaring.

Le circuit Slovakiaring est une initiative conjointe du gouvernement Slovaque et d’un homme d’affaires de la région. Le circuit de près de 6km est situé dans un complexe qui comprend une piste hors-route, une piste d’accélération, une tour et des bâtiments à la fine pointe de la technologie et un hôtel.

King of Europe
Fondée en 2004, la série King Of Europe a connu une croissance astronomique depuis ses débuts. À travers la World Drifting Association, KOE a établi des règlements, critères de jugements et des instruments de télémétrie avancés à travers son organisation. Aujourd'hui, King of Europe est la plus importante série de drift en Europe

Qu’est-ce qui a de plus particulier avec King Of Europe est son système de jugement. Les juges de KOE sont appuyés par un système de télémétrie avancé pour collecter les données afin de rendre le jugement. Ce qui laisse beaucoup moins à interprétation. Le système est équipé d’une sonde de forces G et un GPS ultra-précis. Avant la course, tout est répertorié dans le système : le start/finish, la plage de jugement, les « clipping points ». Pour les qualifications, le système se base sur la vitesse et l’angle moyen, tandis que les juges allouent des points additionnels pour le spectacle. Durant les tandems, le système récolte les mêmes données, mais ajoute également des données comme l'espace entre les voitures et une détection de sous-virage.

La Course

Pour cette ronde finale , 65 pilotes provenant de 28 pays s’affrontaient pour la première place au podium, et cinq d’entre eux pour la première place au championnat. Des grands noms comme Daigo Saito and Tetsuya Hibino qui venaient de rafler la 1re et 2e place à la dernière manche du D1GP au Japon (les voitures sont arrivées par bateau!) ainsi que des talents locaux. Nous avons même rencontré une équipe du Qatar (Al Jazera racing sur Ford Mustang). Beaucoup de diversité dans les machines : les Skylines de toutes les générations, des S14 et des 350Z , mais surtout, beaucoup de BMW!

Simultanément, on a eu droit à une course de Porsche Cup ainsi qu'une course de motocyclettes. Ça a définitivement mis de la diversité dans le weekend et on a pu admirer les bolides de près.

La méga fausse grille de 32 voitures qualifiées sur 68 s'est formée sous un ciel orageux. Les premiers tandems ont débuté sans encombre, mais c'est rendu au top 16 que la météo s'est gâtée et que la course a due être interrompue temporairement. À défaut d'être bien équipé pour travailler sous la pluie, le nombre de photos de tandems est limité. Mais la galerie ci-dessous expose bien l'atmosphère dans les puits, les pilotes et les machines présentes sur le Slovakiaring ce weekend-là. Après tout, le mode de vie "sideways" n'a pas de langue!

Prenez également également quelques minutes pour regarder la vidéo de l'évènement!

 

Articles Connexes: 
Array