Grand Prix de Trois-Rivières: Une tradition depuis 42 ans

Zone Rouge

Les 5, 6 et 7 août derniers avait lieu la 42e édition du Grand Prix de Trois-Rivières, le 2e plus gros évènement de sport automobile au Québec après le Grand Prix F1 de Montréal. Burn-out.ca était sur place ce dimanche pour assister à la dernière journée de compétition clôturée par la course de la série NASCAR Canadian Tire. Tout au long de la journée, nous avons longé la piste afin de vous présenter en images l’action sous différents angles. Ça nous a permis de rencontrer plusieurs trifluviens travaillant en bordure de la piste qui, les uns après les autres, nous en ont appris un peu plus sur Trois-Rivière et son Grand Prix.

L’emblème du Grand Prix de Trois-Rivière c’est la Porte Pacifique-Duplessis, un monument historique sous lequel doivent passer les coureurs avant de négocier le virage 3. L’ouverture de cet arc de triomphe étant plus étroite que la largeur de la piste, il ne peut y passer que deux voitures en même temps. Selon un signaleur rencontré durant la journée, cette section du parcours a connu de légendaires batailles à trois mettant à dure épreuve le sang froid des pilotes.

La course reine au programme du 42e Grand Prix de Trois-Rivières, la série NASCAR Canadian Tire, s’est disputée sous la pluie. Le pilote québécois vedette Andrew Ranger (no. 27), ayant réussi le meilleur temps lors de qualifications, occupait donc la première place sur la ligne de départ. Forcé de faire deux arrêts au puits pour éliminer la buée qui s’accumulait dans le pare-brise de sa voiture, il est retourné en piste en 21e position. Il a ensuite effectué une spectaculaire remontée pour terminer la course 2e derrière l’ontarien Robin Buck (no. 66). Scott Steckly (no. 22) s'est mérité la 3e marche du podium.

La série Firestone Indy Lights était également un programme du GP3R 2011, de retour après 13 ans d’absence. C’est à travers ce championnat que les pilotes qui aspirent à un volant en série Indy Car prouvent qu’ils ont leur place parmi les grands.

La série Star Mazda disputait à Trois-Rivière cette année leur seule épreuve au Québec. Il s’agit de monoplaces propulsées par le moteur rotatif Renesis de Mazda développant 240 chevaux.

La série SCCA - Trans-Am, présentée depuis 1966 au Grand Prix de Trois-Rivières, faisait elle aussi partie de la programmation 2011. Aminée par de puissants moteurs développant plus de 600 chevaux, ces brutales sportives imposent le respect tant pas l’espace qu’elles occupent sur la piste que par le hurlement de leurs mécaniques.

Trois autres séries complétaient le programme de cette 42e édition du GP3R, soit la Canadian Touring Car, la Formule 1600 et la Spec Racer Ford Pro (photo ci-dessus).

Keven St-Pierre était aussi sur place ce jour-là et vous présentera très bientôt en 2e partie, l’action captée à travers son objectif.

À suivre...

 

Articles Connexes: 
Array